Nous avançons comme des fleuves, vers un même océan… ou plutôt vers une même mer, la Méditerranée. 3,2,1 partez, le coup d’envoi va bientôt être donné !

En ce début d’après-midi, la file de jeunes et d’animateurs s’allonge devant le portail. A l’intérieur, les volontaires et le staff règlent les derniers détails pour accueillir tout ce beau petit monde. Agathe a commencé à œuvrer sur l’animation du rassemblement il y a plus d’un an : « On a prévu un programme de dingue », promet-elle, impatiente. De l’autre côté, du mur, elle peut entendre l’impatience de ceux qui s’apprêtent à partir au large avec Ignace. « J’ai envie de les faire kiffer autant que moi j’avais kiffé mes RN quand j’étais jeune, qu’ils s’amusent, mais que cela ne reste pas une petite joie sur le moment : j’ai envie que ce soit quelque chose qui dure longtemps quand ils rentreront chez eux. »

Certains se sont levés dans la nuit pour rejoindre la cité phocéenne. Faire plus d’une dizaine d’heures de car ? Pas de quoi doucher l’enthousiasme de Arthur des Hauts de France, de Jeanne des Pays-de-la-Loire ou encore Nathan parti de Belgique. Le premier attend « beaucoup de rencontres et beaucoup d’énergie » ; « des chants » pour la deuxième qui, accompagnée de Léonard, drôle de mascotte des MEJistes de sa région, compte tout vivre à fond. Au point qu’elle espère « n’avoir plus de voix » à la fin. Nathan est, lui, venu avec son établissement jésuite : « je me suis dit “quand même, je suis dans une école jésuite et je ne connais pas Ignace tant que ça…” »

Les portes s’ouvrent bientôt sur un premier grand jeu, une vaste enquête au marché qui a conduit à se déguiser, à réaliser des parcours en soufflant sur des plumes ou encore à disputer un volley avec une grosse balle de gym… Et bientôt un premier temps à 1500 sous la halle, la découverte de l’hymne, et un premier temps de prière pour confier nos quatre jours à celui qui nous rassemble. Il y a eu aussi la rencontre avec les membres de son équipe et de premiers échanges. « J’ai hâte de les découvrir encore plus pendant ces quatre jours », nous dit Camille, jeune collégienne, qui, à la sortie de ce temps, apprécie tout de même pouvoir retrouver les amis de son dernier camp.

Et sont apparus sur scène une Madame Chipsou en quête de victoire, son assistant et de drôles de scientifiques… L’odeur de l’explosion, que ces maladroits ont engendrée par mégarde, a pu ensuite laisser place à un parfum de fête pour la veillée. Quizz géant sur Marseille ou chant à quatre voix… le tout a été rondement mené par de tous jeunes animateurs, certains qui vivront aussi le rassemblement comme jeune comme Quitterie : « Tout simplement génial d’avoir cette chance », dit-elle avec un large sourire. « J’espère qu’on les a mis dans l’ambiance du rassemblement », ajoute Jeanne, à peine plus âgée.

Nul doute que c’est les yeux fatigués mais des refrains plein la tête que les jeunes ont regagné leur lieu d’hébergement après le temps de prière animé par les élèves de Ginette qui a clôturé la journée. Bonne nuit à tous et soyez prêts à donner de la voix, demain on a une chouette journée à vivre !

Related Posts

Actualité

Jour 4 : marée haut

Vous connaissez cette sensation? Celle du pantalon trempé qui vous colle à la peau et… Comme une impression de déjà lu ? On se serait bien passé du retour de la pluie pour cette dernière Read more…

Actualité

Jour 3 : rayons de soleil

Ouvrir le rideau de la salle de classe dans laquelle on dort et voir le soleil… ça n’a l’air de rien mais après les péripéties météorologiques de la veille, il y avait là de quoi Read more…

Actualité

Jour 2: la pluie… comme un boulet ?

Connaissez-vous cette sensation ? Celle du pantalon trempé qui vous colle à la peau et dont vous ignorez le moment où il va sécher; celle des gouttes d’eau qui coulent sur votre front et qui Read more…